À quoi ressemblera le modèle d’alternance de la rentrée scolaire ?

Clic Campus
Pourquoi apprendre l’anglais en ligne ?
septembre 20, 2022

À quoi ressemblera le modèle d’alternance de la rentrée scolaire ?

formation alternance

formation alternance

Ces dernières années ont amené plusieurs transformations dans nos habitudes et notre rapport au monde. Ceci est dû à la nécessité de prévenir la contagion et de fournir des espaces qui garantissent des protocoles de biosécurité pour tous, dans lesquels il est possible d’assurer la santé de la société en général. L’enseignement supérieur ne fait évidemment pas exception. Cette nouvelle réalité stimulante, engendrée par la crise sanitaire, a remodelé nos modes d’apprentissage et de travail. Dès lors, les établissements d’enseignement supérieur sont contraints de développer des stratégies innovantes pour leur permettre de poursuivre les activités d’enseignement et d’apprentissage à distance.

Pourquoi recourir à la formation en alternance ?

Grâce au soutien des outils numériques et aux avancées technologiques, l’enseignement supérieur a fait face à la situation causée par la pandémie, permettant ainsi de continuer à fournir aux étudiants des classes virtuelles et que cette modalité devienne une alternative idéale pour répondre aux besoins de l’étude. Dans ce sens, les institutions d’enseignement supérieur doivent recourir à un modèle d’apprentissage qui recourt aux programmes qui ont été initialement développés en mode présentiel et sont actuellement exécutés à distance.

Dans la quête du retour à la normale et de l’application des directives émises par le ministère de l’Éducation pour reprendre les services d’enseignement à domicile et en face à face, le dispositif d’alternance est aussi actuellement un élément clé pour le retour aux activités académiques en tant qu’alternative viable et adaptée. C’est le cas de la formation en alternance en PACA qui s’adresse aujourd’hui à un large public.

En quoi consiste le modèle d’alternance ?

Dans le but de maintenir la distance et la collaboration collective pour atténuer au maximum les risques, le modèle d’alternance, comme son nom l’indique, repose principalement sur la possibilité de présence et de virtualité pour les étudiants. D’après un responsable du ministère de l’Éducation, c’est une combinaison qui dépend de la taille des cours, de la taille des classes, de la taille des installations. Et en fin de compte, ce que cela signifie, c’est de prendre soin, d’avoir un équilibre en matière de santé et de pouvoir progresser sur le plan scolaire.

Il s’agit d’un travail académique à domicile avec l’intégration de diverses ressources pédagogiques qui incluent la possibilité de tenir des réunions périodiques en face à face en fonction de l’analyse particulière du contexte et d’autres variantes qui peuvent se présenter, tout en maintenant toutes les mesures de biosécurité, y compris l’utilisation d’éléments de protection personnelle et la distanciation sociale. Cette modalité implique quelques activités en face à face sur le campus, en tenant compte du fait que certains sujets seront des sessions synchrones à 100 % à distance et d’autres seront en face à face. Les universités françaises développent déjà des mesures et des protocoles de biosécurité afin de garantir aux étudiants les conditions nécessaires pour gérer la prévention de la contagion.

Modèle d’alternance dans les universités

Bien que l’atténuation des risques dépende de chacun, ce modèle académique permet aux personnes intéressées de s’inscrire et de suivre certaines séances de cours dans une salle de classe traditionnelle, en toute sécurité. Avant le début de la période académique, chaque programme informera des cours qui seront dispensés selon le modèle de l’alternance et mettra en place un système pour les étudiants qui souhaitent suivre ces cours avec une présence combinée. Il convient de noter que tous les sujets n’auront pas cette méthodologie ; certains seront éloignés à 100 % compte tenu des besoins actuels en matière de soins.